Attention : comme tous les ans, si vous voulez vos tableaux avant Noël, commandez avant le 15 Novembre svp. Merci.

La nuit étoilée de Van Gogh et 10 choses à savoir sur ce tableau

15 September, 2019
La nuit étoilée de Van Gogh est son tableau le plus connu, mais au-delà de la toile il y a toute une histoire et un contexte qui lui donne tout son sens.

Considéré comme le plus grand tableau de Van Gogh, La nuit étoilée dépeint une vue de l'extérieur de sa fenêtre à l'asile, bien qu'elle ait été peinte de mémoire dans la journée.

 

La nuit étoilée est une interprétation de la vue qu'avait Van Gogh de sa chambre à l'asile de Saint-Rémy de Provence. Bien qu'il ait peint cette vue plusieurs fois, La nuit étoilée en est la seule étude nocturne. De plus, ceci ajouté aux nombreuses lettres qu'il a envoyées à son frère Théo, elle nous donne une idée de ce que l'artiste voyait pendant son isolement. 

Au travers des barres de métal, je peux discerner un carré de blé dans un enclos, au-dessus duquel le matin je vois le soleil se lever dans toute sa gloire.
— Van Gogh, Mai 1889

Un cataclysme de fin du monde envahi La nuit étoilée de Van Gogh, une apocalypse emplie de météorites fondantes et de comètes égarées. On a l'impression que l'artiste a jeté sur la toile tous ses conflits intérieurs. Tout est mélangé dans une fusion cosmique. La seule exception est le village avec ses éléments architecturaux. Plusieurs mois après avoir peint La nuit étoilée, Van Gogh écrit :

Pourquoi, me suis-je demandé, les taches de lumière dans le firmament nous seraient-elles moins accessibles que les points noirs sur la carte de France ? ... Comme nous prenons le train pour Lyon ou Rouen, nous prenons notre mort pour aller visiter les étoiles.
— Van Gogh

L'artiste regarde le village d'un point de vue imaginaire. Il est encadré par de nouveau motifs : à gauche un cyprès pointe vers le ciel, à droite un groupe d'oliviers se pressent comme un nuage, et longent à l'horizon les ondulations des Alpilles.
Van Gogh a traité ses motifs en les associant au feu, au brouillard et à la mer, et le pouvoir élémentaire de la scène se mêle avec le drame intangible qui se déroule dans les étoiles.

 

L'univers naturel et éternel forme comme un berceau idyllique pour la colonie humaine, tout en l'entourant de manière menaçante. Le village en lui-même pourrait-être n'importe où, Saint-Rémy, ou Nuenen remémoré dans un saut d'humeur nocturne. La pointe de l'église semble s’étirer dans les éléments tout d'un trait, comme l'antenne ou le paratonnerre d'une sorte de tour Eiffel provinciale. Dans ses nocturnes, Van Gogh semble d'ailleurs fasciné par la tour Eiffel...
Les montagnes et les arbres de Van Gogh, particulièrement les cyprès, se voient à peine, mais semblent pourtant chargés d’électricité. Confiant dans le fait qu'il a saisi leurs apparences naturelles, Van Gogh se charge de redessiner leur image au service du symbolique. Ensemble avec le firmament, ces morceaux de paysage chantent les louanges de la création dans cette toile unique.

Je ne sait rien avec certitude, mais contempler les étoiles me fait rêver.
— Van Gogh

Dessin de La nuit étoilée par Vincent Van Gogh

"J'ai fait un autre paysage avec des oliviers et une nouvelle étude du ciel étoilé" était la façon dont Van Gogh décrivit la peinture dans sa lettre à Théo. "Bien que je n'eusse vu les toiles de Gauguin et de Bernard, je suis presque sûr que ces deux études sont similaires dans leur conception. Quand tu les verras [...] Je saurai mieux t'expliquer et te donner une idée de ce dont nous parlons avec Gauguin et Bernard, mieux que je ne peux le faire avec des mots ; ce n'est pas un retour au Romantisme ou aux idées religieuses, non. Au travers de Delacroix on peut exprimer plus sur la nature et la campagne, au moyen des couleurs et d'un style de dessin particulier, qu'il ne pourrait y paraître."

 

Van Gogh spécifie ici plusieurs points de détails. 
Premièrement, cette synthèse de motifs fut son premier retour au travail avec Gauguin depuis leur dispute. La scène de nuit offre à l'imagination son champ d'action le plus distinctif, puisque le manque de lumière incite à compenser par la mémoire visuelle. Van Gogh utilisa la méthode la mémoire visuelle dans sa scène de nuit ; sa découverte du pouvoir lumineux de l'obscurité fût une découverte esthétique personnelle qui n'eut pas besoin de Gauguin comme catalyseur.
Deuxièmement, Van Gogh dessinait en suivant les modèles de Delacroix, et le principe des contrastes ; une fois qu'il s'arrêta sur ce qu'il avait conçu dans les semaines précédentes, il se reporta son attention sur les techniques coloristes qu'il avait lui-même développées jusque-là
Troisièmement, il cherchait à découvrir l'essence du paysage, son Être — une manière de représenter son pouvoir symbolique, sa vitalité, son flux et sa constance, tout en un.

Image de Saint-Rémy de Provence

Les interprétations de cette toile sont légion. 


Certains prétendent que c'est une représentation réaliste de la position des étoiles en juin 1889. Il va sans dire que c'est parfaitement possible. Les lignes en spirales tordues n'ont rien à voir avec l'étoile du Nord ou la voie lactée ou autre nébuleuse spiralée. 


D'autres pensent que Van Gogh exprime un Gethsémani personnel.

 

Dans les évangiles synoptiques, Gethsémani ou Gethsémani est le lieu où Jésus a prié avant son arrestation. Il s'agit d'un grand domaine qui, durant les fêtes de pèlerinages, abrite la foule qui ne sait trop où loger.

 

Ils s'appuient sur une discussion par rapport à Jésus sur le mont des olives dans laquelle il s'était lancé avec Gauguin et Bernard.

 

C'est possible ; il est possible que la prémonition de souffrances à venir se soient articulées sur la toile. Les allégories bibliques sont présentes au travers de toute l’œuvre de Vincent van Gogh, et il n'a pas besoin d'un motif particulier, encore moins d'une nuit étoilée, avec toutes ses associations à Arles et aux visions Utopiques.


Van Gogh essayait plutôt de résumer ; et son résumé juxtapose la nature, la science, la philosophie et les éléments personnels. La nuit étoilée est une tentative d'exprimer un état de choc, et les cyprès, les oliviers et les montagnes sont les catalyseurs de Van Gogh. Plus intensément qu'auparavant, peut-être plus que jamais, Van Gogh s'intéressa à la réalité matérielle de ses motifs autant qu'à leur dimension symbolique.

 

Il y avait des collines à Arles également, bien sûr. Elles entraient dans leurs scènes panoramiques comme des touches idylliques. Ses paysages comprenaient la récolte, le passage des trains, des fermes isolées et de distants villages ; et les collines n'étaient qu'un détail de plus. À Arles, le rêve de Van Gogh était fait de l'harmonie entre les choses du réel et de la dimension spatiale dans laquelle cette harmonie pouvait être ressentie. Il ne reste ici rien de tout cela. Les collines se dressent escarpées et abruptes maintenant, menaçant d'entraîner l'âme solitaire dans des profondeurs vertigineuses

La nuit étoilée de Van Gogh au MOMA (Museum Of Modern Art de New-York)

La nuit étoilée est arrivée au sommet de la réalisation artistique. Bien que Van Gogh n'ait vendu qu'une seule toile de toute sa vie, La nuit étoilée est une icône de l'art moderne, c'est la Joconde de notre temps. Tout comme Léonard de Vinci évoquait pour la Renaissance un idéal de sérénité et de maîtrise de soi, Van Gogh défini la manière dont nous voyons notre époque — en proie à la solitude et à l'incertitude. 

 

Depuis 1941 La Nuit Étoilée de Van Gogh fait partie de l'exposition permanente du Musée des Arts Modernes de New-York.

 

10 Choses que vous ne savez pas à propos de "La nuit étoilée" :

 

1) Van Gogh a peint La nuit étoilée en 1889 depuis une chambre de l'asile d'aliénés de Saint-Rémy où il se remettait de troubles mentaux et de s'être amputé d'une oreille.

 

2) Van Gogh peignit la vue depuis la façade Est de sa fenêtre 21 fois. Bien que la série représente des vues variées suivant l'heure du jour et des conditions météo différentes, toutes les œuvres incluent la ligne de collines à l'horizon. Pas une ne montre les barreaux de sa chambre.

 

3) Il considérait "La Nuit Étoilée", qui deviendra sa toile la plus célèbre, comme une toile ratée, d'après les lettres qu'il envoya à son frère.

 

4) Le physicien Louis Aragon comparait le jeu turbulent de la lumière et de l'obscurité dans ce type d’œuvres à l'expression mathématique des turbulences dans les phénomènes naturels de tourbillons et courants d'air. Il s’avéra qu'elles se ressemblent beaucoup. Deux autres tableaux de Van Gogh de 1890, Champ de blé avec des corbeaux et Route avec des cyprès et des étoiles, présentent aussi ce parallèle mathématique. Aragon suggère que puisque l'artiste créa ces œuvres particulières dans des périodes d’agitation mentales extrêmes, Van Gogh se trouva dans une position unique pour communiquer de manière précise cette agitation en utilisant des niveaux de luminescence graduels.

 

5) Les analystes de La nuit étoilée mette l'accent sur le symbolisme du cyprès stylisé au premier plan, le liant à la mort et incidemment au suicide de Van Gogh. Cependant le cyprès représente aussi l'immortalité. Dans le tableau, l'arbre tend vers le ciel, et sert de connexion directe entre le ciel et la terre. Il est possible que le message de Van Gogh au travers de cette toile ait été plus positif que ce qu'on voudrait bien lui attribuer. L'interprétation positive du cyprès renvoie à une lettre envoyée à son frère dans laquelle l'artiste compare la mort à un train qui voyagerait jusqu'aux étoiles.

 

6) Dans son livre de 2015, "cosmographie", Michael Benson laisse entendre que l'inspiration derrière les méandres du ciel de Van Gogh est un dessin de 1845 par l'astronome William Parson, Comte de Rosse, de la galaxie des tourbillons.

 

7) Les recherches ont confirmées que l'étoile dominante dans le tableau est en fait Vénus, qui était dans une position similaire quand Van Gogh a peint La nuit étoilée, et elle aurait brillé exactement comme il l'a peinte.

 

8) La lune dans la toile comme l'a peinte Van Gogh n'aurait pas été en croissant au moment où il la réalisa. En réalité elle aurait été gibbeuse ou au trois-quart pleine.

 

9) Le pathologiste Paul Wolf soutenait en 2001 que le penchant de l'artiste pour le jaune dans la toile résultait du fait qu'il prenait trop de digitalis, un traitement de l'époque pour lutter contre l'épilepsie.

 

10) La nuit étoilée de Van Gogh parle aux amateurs d'art comme au grand public encore aujourd'hui dû en partie à sa palette vibrante et à ses mouvements tourbillonnant qui attirent le spectateur droit au centre de la vision fantastique de l'artiste, au cœur de l'œuvre.

Tag(s) :  Tableau , Van Gogh

© Copyright 1996-2019 Paul Oeuvre Art inc. Galerie Cau Tai
Bureaux: 117 rue Cong Quynh, Quartier 1, Ho Chi Minh ville, Vietnam
Votes : 4.8 / 5 basé sur 12766 revues | Heures d'ouverture: 9h à 17h du Lundi au Vendredi
Tel: +84-903-852-956 | EMAIL: paul@pauloeuvreart.com