Reproduction des tableaux de Georgia O'Keeffe peints à la main

Achetez de superbes reproductions des tableaux de Georgia O'Keeffe en tous points semblables aux œuvres du maître. Choisissez parmi des dizaines de toiles.

Faire une reproduction à l'huile sur toile des tableaux de Georgia O'Keeffe

Faire des reproductions des tableaux de Georgia O'Keeffe n' est pas des plus compliqué.

Elle travaille ses toiles sans vraiment de profondeur et de couches successives, avec des lignes voluptueuses mais bien définies.

 

Les couleurs chatoyantes sont la partie des toiles de Georgia O'Keeffe auquels il faut bien faire attention pendant la reproduction, elle veut nous faire participer à sa vision de la nature,

il s'agit donc de bien respecter les tonalités et leurs harmonies, afin de conserver le sens de la toile.

 

A part celà, la reproduction des tableaux de O'Keeffe n'est pas un challenge technique à proprement parler.

Le style de Georgia O'Keeffe

Bien qu’influencée par d’autres artistes et photographes, et elle même une des figures du mouvement moderniste Américain, O’Keeffe suivit sa propre vision artistique, choisissant de peindre les sujets qui l’intéressaient d’une manière qui exprimait sa propre expérience et son ressenti.

Sa carrière, qui s’étendit sur huit décennies, inclut des sujets qui allaient des buildings de New-York à la végétation et aux reliefs d’Hawaii, en passant par les montagnes et les déserts du nouveau Mexique.

Les formes organiques et les objets de la nature fût ce qui l’inspira le plus, et elle est plus connue pour ses grands formats et gros plans de fleurs.

 

Les caractéristiques des tableaux de Georgia O’Keeffe

  • O’Keeffe adorait les formes que prenait la nature. Elle pouvait se balader sur des kilomètres sous le soleil du désert du Nouveau-Mexique, juste pour ramasser des cailloux et des os blanchis au soleil.
  • La plupart des formes qu’elle peignait sont simplifiées, et sculpturales, avec des angles arrondis comme les maisons d’adobe au Nouveau-Mexique, où elle vécu de nombreuses années.
  • Les lignes de ses tableaux sont courbées et sinueuses comme les méandres d’une rivière.
  • O’Keeffe créa un mélange unique entre le Réalisme et l’Abstraction. Bien que travaillant sur des sujets reconnaissables, et les rendaient abstraits en peignant avec une manière qui lui est propre.
  • Les formes positives et négatives de la plupart de ses tableaux sont simples et graphiques. Les formes sont aisément distinguables et propres, même dans ses tableaux urbains de New-York, comme New-York with Moon (1925).
  • Elle s’intéressait aux échelles de grandeur et expérimentait sur elles. Elle peignait des fleurs énormes pour que les gens les remarques et en fassent l’expérience de la même manière qu’elle. Quelques unes de ses toiles affichent des objets en premier plan dans une taille énorme, qui les font paraitre monumentaux, alors que les objets dans le fond sont largement diminués, comme dans ses tableaux d’os dans le ciel du désert. Voir Pelvis with the distance (1943).
  • Elle utilisait des techniques de photographes, comme l’agrandissement (zoom) et le recadrage (cropping). Elle amplifiait (magnifying) les fleurs et les recadraient, en zoomant dessus et remplissait (filling) la toile, utilisant des techniques découvertes par les photographes. En faisant des zooms (agrandissement en macro) sur ses sujets et en les recadrant, elle créait des compositions abstraites.
  • O’Keeffe aimait les couleurs vives, audacieuses et intenses. Elle utilisait souvent des couleurs vives, principalement bleues, jaunes, vertes, rouges et violettes.
  • Elle peignait souvent ses sujets à plats, en mettant l’accent sur la forme, plutôt que son rendu en trois dimensions. Ses tableaux partagent la même luminosité, comme si tout avait été peint en plein midi.
  • Les paysages d’O’Keeffe sont peints de manière frontale, en utilisant des bandes horizontales de couleurs intenses, un peu comme les collines du Nouveau-Mexique.
  • Ses tableaux sont vides de présence humaine. Elle expriment l’essence de sa vision intérieure, sans distraction apportée par l’élément Humain. Comme sa personnalité individualiste et recluse, sa peinture porte les marques d’une solitude paisible.
  • Quelques une des ses dernières œuvres portent les marques du Surréalisme, avec des crânes flottant dans le ciel.
  • Ses tableaux ne portent pas tant sur l’illusion de l’espace ou de la forme, que sur les formes, les lignes et les couleurs. Son style de peinture a été influencé par le Bouddhisme Zen et la simplicité de l’art Japonais. Mais de manière générale elle s’est laissé porté par son unique vision et créa des œuvres iconiques qui en font une des plus grande artistes Américaines.

J’ai un seul désir en tant qu’artiste peintre – c’est de peindre ce que je vois, comme je le vois, à ma manière, sans me préoccuper des désirs ou du goût des marchands d’art professionnels ou des collectionneurs.

Georgia O’Keeffe

Quelques tableaux de Georgia O'Keeffe

Une petite histoire de Georgia O'Keeffe

Georgia O’Keeffe (15 Nov 1887 – 6 Mars 1986), est indiscutablement la plus grande des artistes Américaine, elle peignait d’une façon unique et personnelle, a été l’une des premières artiste Américaine à embrasser l’abstractionnisme, et devint une des têtes de proue du mouvement moderniste Américain.

 

En tant que jeune artiste elle a été influencée par le travail d’artistes avant-gardistes, peintres et photographes, qui assuraient le relais entre les courant avant-gardiste en Europe avant la première guerre mondiale, comme Cézanne et Picasso, et les artistes du nouveau modernisme en Amérique, comme Arthur Dove.

 

Quand O’Keeffe découvrit le travail de Dove en 1914, il était déjà l’un des meneurs du mouvement moderniste Américain. Ses peintures abstraites et ses pastels se démarquaient incroyablement du style conventionnel et des sujets que l’on apprenait dans les écoles d’art et les académies. O’Keeffe admirait les formes audacieuses et abstraites des œuvres de Dove, ainsi que leurs couleurs vibrantes, et se mis à pousser les recherches sur ses travaux plus avant.

 

Dans son livre « À propos de moi »(1939), Georgia O’Keeffe écrit :

Une fleur est relativement petite. Tout le monde a plein de rapports avec une fleur – avec l’idée d’une fleur. Vous tendez votre main pour toucher une fleur – vous vous penchez pour la sentir – la touchez peut-être avec vos lèvres, presque sans y penser – ou la donnez à quelqu’un pour lui faire plaisir. Cependant – d’une certaine manière – personne ne voit la fleur – vraiment – elle est tellement petite – nous n’avons pas le temps – et voir prend du temps, comme avoir un ami prend du temps. Si je peignait la fleur exactement comme je la voit, personne ne verrais ce que je voit, parce que je la peindrait aussi petite que la fleur est petite.

Alors je me suis dit : Je vais peindre ce que je voit – ce que la fleur est pour moi, mais je vais la peindre en grand, et ils se surprendrons à prendre du temps pour la regarder.

Lisez ici une biographie de Georgia O'Keeffe

© Copyright 1996-2019 Paul Oeuvre Art inc. Galerie Cau Tai
Bureaux: 117 rue Cong Quynh, Quartier 1, Ho Chi Minh ville, Vietnam
Votes : 4.8 / 5 basé sur 12766 revues | Heures d'ouverture: 9h à 17h du Lundi au Vendredi
Tel: +84-903-852-956 | EMAIL: paul@pauloeuvreart.com