Reproduction des tableaux de Zao Wou-Ki peints à la main

Achetez de superbes reproductions des tableaux de Zao Wou-Ki, en tous points semblables aux œuvres du maître. Choisissez parmi des dizaines de toiles.

Faire une reproduction à l'huile sur toile des tableaux de Zao Wou-Ki

Faire des reproductions de tableaux de Zao Wou-Ki n'est pas une tâche aisée, contrairement à ce que l'on pourrait croire. En effet, un peu comme les Pollock's, dans un autre style, les jets de peintures ont été apposés les un après les autres, sur des fonds multiples, avant de donner un résultat satisfaisant pour le maître.

En faire une reproduction est une autre paire de manches. En effet, il n'y a pas de place pour l'improvisation et les détails sont nombreux.

 

La première chose consiste à bien définir les couleurs de fonds et leurs limites, et les réaliser en premier. Il peut s'agir d'une couleur (plus ou moins) unie, ou de plusieurs couleurs complémentaires, auxquelles peuvent s'ajouter des brossé. Il est important de saisir le sens de la couleur de fond pour l'ensemble du tableau, parce que les couches supplémentaires vont venir l'altérer, comme un glacis, par exemple; et on ne pourra que difficilement la retravailler - si on s'aperçoit trop tard qu'elle est trop clair ou trop foncée, et ne réagit pas bien avec les couleurs des couches supérieures, il faut recommencer la toile.

 

Une fois cela terminé, nous peignons les couches secondaires, qui vont se situer entre les détails de la couche supérieure et le fond - grossièrement, bien sûr, tout dépend du tableau.

En général elles ressemblent à une couche nuageuse qui va accueillir les détails de la reproductions, un support qui fait sens dans la direction que prend l'oeuvre de Zao Wou-Ki.

Coups de brosse grossiers, ils sont nés de la spontanéité artistique de Zao Wou-Ki; notre tâche consiste à les reproduires le plus fidèlement possible.

 

Les détails sont en général ce qui prend le plus de temps. En comprenant le sens de la toile, il s'agit alors de reproduire chaque petit coup de pinceau exactement comme l'a apposé le maître. Ce qui pour lui était certainement chose facile dans sa manière de peindre demande beaucoup de précision au niveau des couleurs pour les reproduires exactement: il peut y en avoir des centaines sur une seule toile.

 

Il va sans dire que, fort de ces explications, je vous conseille de commander vos Zao Wou-Ki en qualité luxe, pour un résultat exceptionnel.

 

Le style de Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki disait : “Les gens se définissent par une tradition. En ce qui me concerne, deux traditions me définissent”.

 

En effet, Zao Wou-Ki, en tant qu’artiste Franco-Chinois, synthétisa en quelque sorte l’inspiration de ses deux cultures. Très influencé par les Expressionnistes Abstraits il admirait Jackson Pollock et Franz Kline.

 

D’origine Pékinoise, il étudia l’art traditionnel Chinois à la Hangzhou Fine Arts School pendant 6 ans et en parallèle les travaux de Picasso - comme tout le monde à l’époque - Paul Cézanne, Matisse et particulièrement Paul Klee.

 

Il viendra s’installer à Paris à l'âge de 28 ans et se lia d’amitié avec Alberto Giacometti.

Son œuvre est vaste. Elle comprend les peintures réalistes de ses premiers tableaux qui sont surtout des portraits, quelques natures mortes et des paysages (1935-1949), ainsi que des huiles sur toiles de grands formats inspirées de Paul Klee qui tendent vers l'abstraction à partir des années 1950, puis l'abstraction lyrique dans les années 1960, des encres de Chine, des calligraphies.

Quelques tableaux de Zao Wou-Ki

Une petite histoire de Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki nait le 1er Février 1920 à Pékin. Il commence à dessiner et à peindre vers l’âge de 10 ans et pratique assidûment la calligraphie. De formation classique et académique – il étudie à l’École des Beaux-Arts de Hangzhou.

 

II vit en Chine jusqu’à l’âge de 28 ans et en 1948, il part pour la France, emportant avec lui l’héritage artistique éblouissant de son pays et embrassant les nouvelles inspirations de l’Occident. Zao Wou-Ki doit alors louvoyer au milieu d’écueils périlleux : rester amarré à son passé ancestral et occulter l’énergie bouillonnante de l’art européen ou noyer ses racines dans les flots artistiques occidentaux. Paul Klee sera l’allié qui lui permettra de garder son identité propre et son âme artistique.

 

Très vite, il s’immerge dans le milieu artistique parisien, particulièrement attiré par l’impressionnisme. Il compte parmi ses amis bon nombre des plus grands artistes internationaux, tels que Pierre Soulages ou Joan Miró. Au contact de l’Occident, il se dirigera progressivement vers l’abstraction lyrique. Ses peintures sont indéfinissables, de paradoxes et de nuances qui “confèrent à l’œuvre une vibrante densité, vision autant que résurgence, secret autant qu’illumination” (Daniel Marchesseau, historien de l’Art).

 

Il jouit très vite d’une renommée internationale et il est mis à l’honneur dans de nombreuses expositions aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis. La Chine reconnaîtra son talent plus tardivement, au début des années 80. Son empreinte artistique est immense, il produit une centaine d’oeuvres parmi lesquelles peintures à l’huile, encres de chine, lavis, lithographies originales, lithographies dans des livres d’artistes, eau-forte et aquatinte, estampes, céramiques, et même vitraux…A sa mort en 2013, son héritage est considérable et aujourd’hui présent dans de nombreux musées aux quatre coins du monde.

Lisez ici une biographie de Zao Wou-Ki

© Copyright 1996-2019 Paul Oeuvre Art inc. Galerie Cau Tai
Bureaux: 117 rue Cong Quynh, Quartier 1, Ho Chi Minh ville, Vietnam
Votes : 4.8 / 5 basé sur 12766 revues | Heures d'ouverture: 9h à 17h du Lundi au Vendredi
Tel: +84-903-852-956 | EMAIL: paul@pauloeuvreart.com